Le SWPHH Japon 2016, qui s’est tenu l’an passé du mardi 4 au jeudi 6 octobre, a été organisé par le Franck Muller Watchland Group à The Sodoh, dans la ville de Kyoto. Résidence privée et atelier du maître de la peinture Seiho Takeuchi, The Sodoh est une construction nichée dans la nature luxuriante de Higashiyama. Son architecture historique datant de 1929 abrite des tableaux rares exposés au public, et rappelle étrangement le château de Franck Muller à Genthod, en Suisse. Elle marie à la perfection les deux cultures si différentes que sont celles du Japon et de la Suisse.

Le WPHH Japon 2016 de Kyoto a attiré plus de 400 invités. De l’allée jusqu’à l’entrée où les limousines se succédaient, tout préparait les hôtes à pénétrer dans un lieu extraordinaire. Le jardin offrait à ses visiteurs la surprise d’objets d’art conçus par Chiso, un ancien établissement de Kyo Yuzen (un procédé de teinture traditionnelle des kimonos). Les invités ont laissé libre cours à leur admiration devant le fantastique mariage de chiffres byzantins et d’un panier de fleurs.

L’exposition, qui conduisait les visiteurs à travers la demeure historique, était un événement de large ampleur réparti dans six salles. The Sodoh s’est transformé pour la soirée en une scène luxueuse mettant les montres à l’honneur. Chaque espace de l’exposition soulignait la volonté de la marque de susciter l’enthousiasme de tous par sa philosophie.

Les invités ont tout d’abord été accueillis par la collection Vanguard, qui a permis à Franck Muller d’offrir un nouveau regard sur le design. Une vidéo présentait la collection Vanguard, une quête de la beauté révélée par la combinaison subtile de lignes droites et courbes. L’image de la Vanguard, aussi haute qu’un homme et projetée sur l’écran, offrait une vision particulièrement spectaculaire. L’exceptionnel talent de Franck Muller, qui a toujours recherché dans chaque détail l’élégance ultime, et son esthétique, caractéristique de son inflexible impétuosité, sont à l’origine de cette réalisation. La vision du monde futuriste de Vanguard était présentée sur un écran sur mesure.

La principale attraction du SIHH Japon 2016 de Kyoto fut sans conteste la multitude de garde-temps, qui font la fierté du Franck Muller Watchland Group. Un total de 250 pièces avait été sélectionné cette année pour l’occasion, et pour le bonheur des invités qui ont pu admirer une vaste collection et notamment de précieuses pièces d’archives dans un seul et même lieu.

La salle consacrée à l’histoire de Franck Muller a, elle aussi, capté l’attention. Cette rétrospective des 25 ans d’histoire de Franck Muller présentait des modèles aux formes rondes vintage créés dans les années 90 alors que Franck Muller était encore un horloger indépendant, ainsi qu’un panneau retraçant chronologiquement l’histoire de la marque de sa fondation en 1992 à aujourd’hui. L’exposition comprenait des photographies de l’atelier et de la résidence privée de Franck Muller, afin que les visiteurs puissent mieux saisir les sources de la création, où coexistent le rêve et la précision.

Des créations japonaises traditionnelles exprimant la philosophie des montres de Franck Muller ont définitivement conquis les invités. Chiso, une ancienne boutique de Kyo Yuzen de plus de 460 ans, avait dessiné pour l’événement des pièces mêlant une corbeille de fleurs à des chiffres byzantins, créant ainsi un objet phare d’une grande solennité. Des plantes des quatre saisons aux couleurs chatoyantes rehaussaient sa splendeur. Cerisier et glycine pour le printemps, érable et trèfle du Japon pour l’été, feuillage pourpre et chrysanthème pour l’automne et prunes pour l’hiver. Au Japon, les quatre saisons représentent l’écoulement du temps, et les plantes exprimaient leur changement. L’arrangement de ces plantes dans un panier unique illustrait la cristallisation du temps et incarnait toute l’élégance japonaise.

La seconde partie de cette exposition bien conçue constituée de six salles mettait en scène les nouveaux défis de Franck Muller Watchland Group : Franck Muller Future Form et Franck Muller Wedding. La ligne « Franck Muller Future Form », qui se veut l’expression de « l’univers du temps » dans un cadre familial, était représentée par un kit de camping glamour composé d’un panier en osier contenant un ensemble de vaisselle et de couverts de la collection Colour Dream, ainsi que des tissus d’ameublement. Une mise en scène colorée que chacun pouvait s’imaginer investir pour un pique-nique amusant et élégant en famille et entre amis. Véritable source d’inspiration pour un banquet décontracté entre amis, la ligne « Franck Muller Wedding » évoquait quant à elle un monde joyeux, dans un espace décoré de robes de mariées et de ballons colorés. « Franck Muller Jewellery » a dévoilé « Confiserie », sa collection de pièces de joaillerie ornées de pierres précieuses aux couleurs pétillantes pareilles à des bonbons, dont des rubis et de la tourmaline bleue.

Le WPHH Japon 2016 de Kyoto a su créer l’événement capable de donner corps au souhait de Franck Muller qui se cache derrière la production de ses garde-temps : que chaque personne portant une de ses montres comprenne combien le temps est précieux et donne à chaque instant toute son ampleur. La fin de l’exposition, symbiose de la philosophie de Franck Muller et de l’élégance traditionnelle japonaise, a clos trois jours d’enthousiasme, de joie et de sourires satisfaits de ses invités.