Une fois de plus, la 26e édition du WPHH était absolument inoubliable. Du 17 au 22 janvier, l’évènement prit place dans le célèbre siège de la marque; Watchland pour une nouvelle expérience plus qu’éblouissante.

Genève, le 25 janvier 2016 – Pendant une semaine, 2’000 invités sont entrés dans le mystérieux et le fascinant monde de Franck Muller. Watchland s’est alors transformé en une incroyable galerie où les invités ont été conviés à découvrir, en exclusivité, les dernières créations du groupe. L’exposition a mis en valeur, avec brio, les nouveautés des neuf marques du groupe - Franck Muller Jewellery - Barthelay - Backes & Strauss - ECW - Martin Braun - Pierre Kunz - Pierre Michel Golay - Rodolphe – et Smalto Timepieces avec Roberto Cavalli by Franck Muller.

Des nouveautés spectaculaires dévoilées pendant l’exposition

Le WPHH est une expérience unique où passionnés de montres et professionnels découvrent les dernières pièces de la marque dans une atmosphère plus que sensationnelle. Par exemple, la nouvelle Vanguard tourbillon skeleton, merveilleusement distinctive et moderne, affirme son caractère au travers de son corps squelette. Avec ses lignes pures et féminines, la réinterprétation de l’iconique ligne Long Island, la Vanguard Long Island est la parfaite célébration de l’esprit Art Déco selon Franck Muller. De plus, cette année, une nouvelle montre innovante et attrayante est née : la Vanguard Krypton, une combinaison entre élégance et technique. En tant que véritable hommage au monde marin, la Vanguard Gravity Yachting nous éblouit avec ses incroyables détails nautiques.

Un évènement grandiose !

L’architecture de l’exposition, raffinée et spectaculaire à la fois, créé une parfaite atmosphère pour apprécier les toutes dernières créations. La vue incroyable sur le lac Léman et le Mont Blanc, qui se dévoile au fur et à mesure de la visite, est juste synonyme de luxe et de pure authenticité. De plus, tout le monde a pu grandement apprécier les mets d’exception mis à disposition tout au long de la semaine. Encore une fois, Franck Muller a réussi à créer un évènement plus qu’inoubliable.